Fracture de la hanche - Un indicateur, les radios de la main

Fracture de la hanche Un indicateur, les radios de la main

29.11.2012

Une technique numérique de mesure de la densité osseuse appliquée sur les radiographies standards des mains peut aider à identifier les patients porteurs d’un risque accru de fractures ostéoporotiques de la hanche. La technique est en cours d’examen dans des études pilotes. Validée, elle pourrait être intégrée à un dépistage courant, comme celui par mammographies.

  • Une technique qui pourrait devenir standard

LA RADIOGRAMMÉTRIE digitale (DXR) consiste en une analyse de radiographies standards des mains à l’aide d’un automate informatique pour prédire la densité minérale osseuse. Une nouvelle étude, réalisée sur des radios faites aux urgences chez des personnes venues consulter pour des fractures osseuses, montre que l’analyse des radios des mains ou des poignets peut prédire le risque de facture de la hanche.

Les scientifiques ont analysé les radiographies de la main et du poignet gauche...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires