Un traitement ciblé en cas de mutation PIK3CA tumorale - L’aspirine contre le cancer colo-rectal

Un traitement ciblé en cas de mutation PIK3CA tumoraleL’aspirine contre le cancer colo-rectal

29.10.2012

La prise régulière d’aspirine après le diagnostic du cancer colo-rectal est associée

  • Des résultats à confirmer dans une étude prospective

LE CANCER colo-rectal constitue la seconde cause de mortalité par cancer en France. La prise régulière d’aspirine après le diagnostic du cancer colo-rectal a été associée à une baisse de la mortalité dans plusieurs études. Ainsi, dans l’étude prospective de Chan et coll. (1 239 patients ayant un stade 1, 2 ou 3), l’aspirine est associée à une baisse de 29 % de la mortalité par cancer colo-rectal (« JAMA », 2009). Une sous-analyse précisait que le bénéfice de l’aspirine était confiné aux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires