Gare au surdosage

Gare au surdosage

05.07.2012

Les patients cancéreux sont malheureusement souvent l’objet de mucites, effet indésirable bien connu de nombreux antitumoraux. Ils sont alors généralement traités à l’aide d’antifongiques azolés. Dans cette éventualité il faudra veiller à ce que la Vinorelbine ne soit pas concomitamment prescrite. En effet, les azolés emprunte la même voie enzymatique (inducteurs enzymatiques du CYP 3A4) que la vinorelbine.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires