Encore le couchage sur le ventre, gêne à l’oxygénation, lit partagé - La mort subite du nourrisson après les campagnes de couchage sur le dos

Encore le couchage sur le ventre, gêne à l’oxygénation, lit partagéLa mort subite du nourrisson après les campagnes de couchage sur le dos

16.04.2012

Une étude des facteurs de risque de mort subite inexpliquée du nourrisson (MSIN), avant et après l’incitation au couchage sur le dos, montre que le profil du risque a changé, mais que la présence de risques simultanés est demeurée. Les auteurs développent des notions que les campagnes de prévention doivent cibler.

LE PLUS GRAND pas dans la prévention de la MSIN a été fait lorsqu’on a reconnu que le coucher en décubitus ventral multiplie le risque par plus que deux. Une campagne d’information à l’intention des professionnels de santé a été mise en place aux États-Unis en 1994 comme ailleurs.

Felicia Trachtenberg et coll. publient dans « Pediatrics » la première étude qui ait abordé la question des facteurs de risque de la MSIN aux États-Unis avant et après la campagne d’incitation au couchage...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 4

Partenaires