Père des digitaliques - Withering et sa « belle poudre verte »

Père des digitaliquesWithering et sa « belle poudre verte »

01.03.2012
  • La digitale est passée du statut d’herbe maudite à celui de médicament

HÔPITAL DE BIRMINGHAM. 1775. La femme, la cinquantaine passée, tousse, sa respiration siffle. Ventre gonflé, elle se plaint de douleurs abdominales, d’une constipation opiniâtre. Ses lèvres bleuies peinent à parler. Le médecin qui se penche sur elle remarque ses chevilles fortement enflées : il diagnostique immédiatement une maladie alors encore mystérieuse et souvent fatale dans ses formes les plus sévères, l’hydropisie. L’état désespéré de la femme lui dicte de tenter le tout pour...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
picto

Pictogramme grossesse : une fausse bonne idée à réviser

L’apposition de pictogrammes « médicament et grossesse » est une intention louable, mais la coexistence de deux pictogrammes, présents sur 60 à 70 % des médicaments, est une source d’inquiétude parfois infondée pour les patientes... Commenter

Partenaires