La pharmacie rurale a encore de l’avenir - Pour Aurélien Meunier, le bonheur est au village

La pharmacie rurale a encore de l’avenirPour Aurélien Meunier, le bonheur est au village

23.02.2012

Morose, l’installation en milieu rural ? Pas du tout, affirme ce jeune confrère, bien dans ses baskets et son officine, affirmant et prouvant que l’on peut réussir dans la France la plus profonde. Portrait optimiste d’un pharmacien aux champs.

  • Ce jeune confrère de Haute-Loire poursuit la tradition familiale

« JE POURSUIS la tradition familiale, installé dans une officine créée par mon grand-père, suivi par ma mère, au cœur d’un bourg de la Haute-Loire. » Aurélien Meunier, 30 ans, affiche avec bonheur son art de vivre dans la trace de ses ancêtres, exploitant sa pharmacie de Saint-Florine (3 500 habitants sur la commune). Pour ce natif du cru, il était naturel, à la sortie de ses études, à Clermont-Ferrand, de reprendre le flambeau familial « par envie de travailler dans cet environnement,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rosp

3 000 euros en moyenne pour 7 ROSP

Chaque pharmacie touchera en moyenne 3 000 euros au titre de la rémunération sur objectifs de santé publique, hors génériques. Cette rémunération comprend les ROSP du volet « qualité de services et modernisation de l’officine »... Commenter

Partenaires