Des cellules souches embryonnaires contre les dégénérescences maculaires - Un essai encourageant contre la DMLA

Des cellules souches embryonnaires contre les dégénérescences maculairesUn essai encourageant contre la DMLA

30.01.2012

Une étude de phase I/IIa a été menée sur un œil chez deux patients, pour évaluer la sécurité et la tolérance de cellules souches embryonnaires pour traiter une dégénérescence maculaire.

  • Une amélioration et une bonne tolérance ont été constatées

STEVEN Schwartz et coll. rapportent, dans les dégénérescences maculaires, « le premier essai en clinique humaine de patients traités par des cellules dérivées de cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) », souligne Anthony Atala dans un commentaire. L’utilisation des CSEh est sujette à controverses pour un certain nombre de raisons. Outre le débat éthique, on invoque des risques biologiques potentiels qui pourraient être associés à l’usage de ces cellules, avec notamment la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rosp

3 000 euros en moyenne pour 7 ROSP

Chaque pharmacie touchera en moyenne 3 000 euros au titre de la rémunération sur objectifs de santé publique, hors génériques. Cette rémunération comprend les ROSP du volet « qualité de services et modernisation de l’officine »... Commenter

Partenaires