Affaire des prothèses PIP - Halte à la « psychose »

Affaire des prothèses PIPHalte à la « psychose »

26.01.2012

Les membres de la Société française de sénologie et de pathologie mammaire soulignent que le seul « vrai problème » des prothèses PIP est le pouvoir irritant du gel. Les chirurgiens répètent que, en l’absence de signe clinique de détérioration, il n’y a aucune urgence à extraire ces implants.

  • Le Pr Richard Villet, président de la SFSPM, et les Drs Rémy Salmon, Nathalie Bricout et Luc...

LES MEMBRES de la Société française de sénologie et de pathologie mammaire (SFSPM), qui se sont réunis à l’Académie de médecine à l’occasion d’une séance sur « la prise en charge personnalisée du cancer du sein » s’inquiètent des conséquences de la dramatisation de l’affaire des prothèses PIP. « Les patientes ont peur », témoigne le Dr Rémy Salmon, chirurgien cancérologue à l’Institut Curie qui évoque notamment la difficulté de faire accepter aux femmes la chirurgie prophylactique dans la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 1

Partenaires