Leucémie et centrales - Un surrisque, mais pas de relation causale

Leucémie et centrales Un surrisque, mais pas de relation causale

23.01.2012

L’excès de cas de leucémie de l’enfant observé près de 19 sites nucléaires sur une période déterminée ne peut toutefois pas être attribué aux très faibles radiations ionisantes émises par les centrales en fonctionnement normal. L’étude française a été publiée dans l’« International Journal of Cancer ».

  • Aucun lien n’a pu être établi entre les installations nucléaires et le risque de leucémie chez l...

Les chercheurs de l’étude, dirigée par Jacqueline Clavel, responsable d’épidémiologie environnementale des cancers à l’INSERM et publiée dans l’« International Journal of Cancer », ont observé 14 cas de leucémie d’enfants de moins de 15 ans dans un rayon de moins de 5 km autour de 19 sites nucléaires sur la période de 2002-2007 alors que les taux d’incidence nationaux prédisaient la survenue de 7,4 cas en moyenne. Mais cet excès de cas sur six ans n’a pas été retrouvé sur une période plus...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
picto

Pictogramme grossesse : une fausse bonne idée à réviser

L’apposition de pictogrammes « médicament et grossesse » est une intention louable, mais la coexistence de deux pictogrammes, présents sur 60 à 70 % des médicaments, est une source d’inquiétude parfois infondée pour les patientes... Commenter

Partenaires