questions sur ordonnance - M. Eugène V., 70 ans
Formation thérapeutique du Pharmacien

questions sur ordonnanceM. Eugène V., 70 ans

23.01.2012

Traité depuis près de 10 ans pour HBP, d’abord par Tadenan® puis par Chibro-Proscar®, Monsieur V. l’est également pour hypertension artérielle depuis six ans. Un mois après que le médecin a modifié son traitement, en prescrivant, face aux symptômes prostatiques résistants, deux médicaments différant des précédents, il se plaint de vertiges parfois handicapants, notamment lorsqu’il se relève après la sieste.

  • M. Eugène V., 70 ans - 1
Quels principes actifs ?

Le dutastéride (Avodart), un inhibiteur de la 5-alpha-réductase, est proche du finastéride (Chibro-Proscar).

La tamsulosine (Josir, Mecir, Omexel, Omix) bloque sélectivement les récepteurs α-1 au niveau des muscles de la prostate et du col vésical.

C’est essentiellement cette composante alphabloquante qui explique l’iatrogénie posturale (vertiges, étourdissements). Elle peut être aussi à l’origine d’asthénie, de somnolence. Les alphabloquants (Hytrine,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires