Pharmacien et éleveur - Bertrand Borra parle à l’oreille des trotteurs

Pharmacien et éleveurBertrand Borra parle à l’oreille des trotteurs

24.11.2011

Établi en milieu rural, responsable syndical, Bertrand Borra développe depuis toujours une passion pour la gent équestre. Avec une nette préférence pour les champions du trot.

  • Bertrand Borra (à droite sur la photo, tenant son fils par l’épaule) avec son cheval Télémaque Arbor

LES DEUX SÈVRES, c’est un bocage, des prairies verdoyantes, des champs d’élevage et de multiculture. Bref, un paradis pour la plus noble conquête de l’homme, pour peu que celle-ci trouve sur son chemin un fan de son espèce, par ailleurs pharmacien d’officine, et éleveur de vocation. Bertrand Borra, 55 ans, cultive depuis une vingtaine d’années le trotteur comme on fait pousser des plantes rares, après avoir acquis sa toute première poulinière à peine sortie de la panse de sa mère. C’était...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires