Le rôle du pharmacien dans la contraception - Information et conseil sont les clés du succès

Le rôle du pharmacien dans la contraceptionInformation et conseil sont les clés du succès

24.10.2011

Le pharmacien se doit d’accompagner chaque délivrance de contraceptifs de conseils et d’informations. Car trop d’idées fausses circulent sur la contraception, trop d’oublis de « pilules » se produisent. Une table ronde, organisée dans le cadre des 62es JPIP, a permis de préciser le rôle du pharmacien sur ces questions à la fois sensibles et importantes.

  • Bientôt de nouveaux outils pour informer sur la contraception

D’APRÈS le dernier baromètre santé INPES, 56 % des femmes âgées de 15 à 54 ans sont sous « pilule ». Vingt-quatre pour cent ont un dispositif intra-utérin (DIU) et 11 % utilisent des préservatifs. La pilule est prise avant l’arrivée du premier enfant et le DIU est généralement posé après le deuxième enfant. Ce pourcentage de femmes sous contraception orale est très élevé par rapport aux autres pays : 25 % aux États-Unis, 27 % au Brésil, 33 % au Royaume-Uni, 24 % en Espagne… Et pourtant,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires