Suivi gynéco-obstétrical après exposition - Onze pathologies consécutives au Distilbène in utero

Suivi gynéco-obstétrical après expositionOnze pathologies consécutives au Distilbène in utero

10.10.2011

Alors que le Distilbène n’est plus prescrit depuis quelque quarante ans, onze pathologies gynéco-obstétricales lui sont attribuées, y compris les modifications de l’épithélium vaginal. Résultats de la compilation des données de trois cohortes.

C’EST L’ÉTUDE qui manquait. De nombreuses pathologies ont été attribuées à l’exposition in utero au diéthylstilbestrol (DES), mais quels en sont les effets cumulés sur le long terme chez les femmes concernées ? Robert N. Hoover (NIH, Bethesda) et coll. ont compilé les données de trois études pour analyser les incidences de onze pathologies gynéco-obstétricales. Ils se sont également penchés sur l’existence éventuelle d’anomalies de l’épithélium vaginal. Globalement, tous les marqueurs...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires