Grâce à une activité dépolluante au niveau cellulaire - L’homéopathie à base de plantes contre les pathologies d’origine chimique

Grâce à une activité dépolluante au niveau cellulaireL’homéopathie à base de plantes contre les pathologies d’origine chimique

03.10.2011

C’est dans les Cévennes, que la société Sevene Pharma a choisi d’implanter durablement le développement de la culture des plantes, certifiées biologiques, qu’elle utilise pour ses produits. Le laboratoire aborde le médicament à travers le vecteur de l’homéopathie, et il envisage la santé dans un contexte environnemental, en prenant en compte la notion de détoxication et l’importance de la prévention.

  • Les pesticides, comme beaucoup de polluants, sont des perturbateurs endocriniens...

SEVENE PHARMA consacre une partie importante de son activité à la mise en œuvre d’une réponse thérapeutique aux pathologies issues d’un déséquilibre de l’environnement (air, eaux, sols, habitats, alimentation…). « Nous nous occupons intuitivement de notre environnement mais tout ce qui fonctionne à bas bruit et s’accumule dans notre organisme n’est pas détectable dans l’immédiat », analyse Geoffroy Waroqueaux, directeur général de Sevene Pharma. Il faut savoir que 150 000 produits...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn pour la fermeture des « coffee-shops » à la française

Invitée sur RTL dimanche, la ministre de la Santé Agnès Buzyn insiste sur l'illégalité de la vente de cannabis contenant du THC, quel que soit son taux. Opposée à la légalisation et à la dépénalisation du cannabis, elle se montre... 2

Partenaires