Cas de comptoir - Le contexte :

Cas de comptoirLe contexte :

01.09.2011

Mon fils a 15 ans. Il commence à se raser mais il a l’impression que le rasage aggrave son acné.

Dans un premier temps, il faut connaître le degré de sévérité de l’acné et si un traitement médicamenteux est en cours. Il est également important de connaître les habitudes du jeune homme en terme d’hygiène et de soin du visage, afin de corriger les éventuelles incohérences. Une mousse à raser destinée aux peaux fragiles antibactérienne peut être conseillée, complétée par un baume/gel...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires