Trop d’examens en imagerie médicale - L’Autorité de sûreté nucléaire émet un « message d’alerte »

Trop d’examens en imagerie médicaleL’Autorité de sûreté nucléaire émet un « message d’alerte »

18.07.2011

L’augmentation des doses de rayonnements ionisants délivrées par l’imagerie médicale « devient préoccupante et doit être maîtrisée », prévient l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Les principes de justification et d’optimisation des doses doivent être mieux appliqués et la formation à la radioprotection, renforcée.

  • Il est nécessaire de limiter les examens répétés, surtout pour les enfants

LA MAÎTRISE des doses en imagerie médicale « est un problème extrêmement complexe », reconnaît André-Claude Lacoste, président de l’ASN. Et les médecins ne sont donc pas les seuls à bénéficier de ce « message d’alerte ». « Si les professionnels de l’imagerie médicale sont les premiers acteurs des progrès en radioprotection médicale, les acteurs institutionnels de la santé et du travail sont également à mobiliser du fait de leur rôle décisif en ce qui concerne les équipements, les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires