Techniques de lyse adipocytaire - Une victoire pour les médecins esthétiques

Techniques de lyse adipocytaireUne victoire pour les médecins esthétiques

23.06.2011

Les médecins esthétiques ont gagné une première bataille. Statuant en référé, le Conseil d’État a suspendu le décret du 11 avril 2011 interdisant les techniques d’amincissement non chirurgicales. Les médecins esthétiques peuvent recommencer à les utiliser en attendant le jugement sur le fond, dans 18 mois.

  • Des techniques qui peuvent être pratiquées à nouveau

D’ABORD assommés par la décision des pouvoirs publics d’interdire, en raison d’un danger supposé pour la santé humaine, cinq techniques de lyse adipocytaire à visée esthétique* ainsi que toutes les techniques à visée lipolytique utilisant des agents physiques externes, les médecins, syndicats, sociétés esthétiques avaient vite réagi en déposant des recours en référé devant le Conseil d’État. Ce dernier leur a donné raison sur la forme en suspendant provisoirement l’exécution de l’ensemble...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 1

Partenaires