La sortie de l’hôpital doit être encadrée et sécurisée - Mieux organiser le retour au domicile des malades cancéreux

La sortie de l’hôpital doit être encadrée et sécuriséeMieux organiser le retour au domicile des malades cancéreux

14.06.2011

L’Association « Vivre avec » lance un appel pour une mobilisation de tous les acteurs sur la question du retour à domicile des personnes touchées par un cancer, et elle ouvre un nouveau chantier. « Il est impératif de créer un référentiel pour sécuriser ce retour et il faut le coordonner avec un projet pilote de prise en charge globale », réclame Régine Goinère fondatrice de l’Association.

EN FRANCE, deux millions de personnes ont eu un cancer et 800 000 vivent au quotidien cette maladie. Se retrouver chez soi, c’est être en vie. Cependant le retour à domicile, synonyme de liberté, comporte une part de risque et d’incertitudes. « Métastase, rémission, récidive, survie, le cancer c’est la mort aux trousses en permanence et, sans coordination efficace, le retour à domicile reste une aventure qui peut rapidement devenir une mésaventure », déplore la fondatrice de « Vivre avec ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires