Dix ans de contraception permanente... - Mais la France reste sur ses gardes

Dix ans de contraception permanente...Mais la France reste sur ses gardes

14.06.2011

La loi du 4 juillet 2001 a légalisé la contraception définitive. Dix ans après, la France reste l’un des pays les plus réticents à l’envisager. Chercheurs, médecins et associatifs se sont réunis, lors d’une conférence de presse, pour tenter d’analyser cette particularité nationale et promouvoir la possibilité d’un choix éclairé parmi toutes les méthodes contraceptives.

  • Les médecins ne parlent pas assez de contraception définitive avec leurs patients

LA CONTRACEPTION permanente est la première méthode de régulation des naissances pratiquée dans le monde. Selon les chiffres de l’ONU, cités par la directrice de recherche à l’INSERM Nathalie Bajos, 19 % des femmes y recourent, de préférence au stérilet (14 %) ou à la pilule (9 %). Elles sont même 26 % en Amérique latine à la choisir et 23 % en Asie.

Toute autre est la situation en France, où seulement 2,3 % des femmes utilisent la contraception définitive. Et très peu nombreux sont...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
picto

Pictogramme grossesse : une fausse bonne idée à réviser

L’apposition de pictogrammes « médicament et grossesse » est une intention louable, mais la coexistence de deux pictogrammes, présents sur 60 à 70 % des médicaments, est une source d’inquiétude parfois infondée pour les patientes... Commenter

Partenaires