Mortalité augmentée chez le tout-venant - Controverses sur le régime « sans sel »

Mortalité augmentée chez le tout-venantControverses sur le régime « sans sel »

09.05.2011

Une très faible consommation de sel est associée à une mortalité cardio-vasculaire élevée, selon une étude européenne. Si des apports trop élevés augmentent le niveau de pression artérielle chez les hypertendus, il ne serait pas pour autant bénéfique de recommander un régime très peu salé dans la population générale.

  • Le régime sans sel est à réserver aux populations à risque d’HTA

VOILÀ DE QUOI animer une vive controverse autour du sel. Alors que les autorités de santé publique alertent de façon unanime sur les dangers de notre alimentation trop salée, un groupe de recherche européen sur l’hypertension remet en cause le bien-fondé de tels messages sanitaires dans la population générale.

Dans une étude ayant inclus 3?681 sujets sans antécédent cardio-vasculaire (CV), l’European Project on Genes in Hypertension (EPOGH), sous la direction du Belge Jan Saessen,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
médicament à l'unité

Dispensation à l’unité : feu vert des députés

La délivrance des médicaments à l’unité a été adoptée par les députés le 13 décembre. Le gouvernement s’engage à consulter les pharmaciens préalablement à la rédaction des décrets d’application. La dispensation à l’unité sera... 11

Partenaires