Voie sublinguale et formes orodispersibles

Voie sublinguale et formes orodispersibles

05.05.2011

Longtemps relativement peu utilisée, la voie sublinguale connaît depuis ces dernières années un important regain d’intérêt pleinement justifié par ses avantages spécifiques. Quant aux formes orodispersibles, elles connaissent un développement continu que permet leur usage dans de nombreuses situations cliniques.

  • La voie sublinguale permet une diffusion rapide des principes actifs
Les principaux médicaments

Voie sublinguale : extrait allergénique standardisé de pollen de graminées de fléole des prés – Grazax, buprénorphine – Subutex et Temgésic, fentanyl – Abstral, Nicotine – Nicotinell et NiQuitin (comprimés à sucer), Nicorette Microtab (comprimés sublinguaux), pastilles à sucer (Nicopass), Nicogum, Nicorette, Nicotinelle et NiQuitin (gommes à mâcher), isosorbide – Isocard, desmopressine – Minirinmelt, trinitrine – Natispray, oligothérapie…

Formes...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn : « les pharmaciens sont partie prenante des CPTS »

À l’occasion de ses vœux à la presse, la ministre de la Santé a qualifié 2019 d’année « de débats et de nouvelles mesures ». À l’aune du grand débat national, dont le ministère compte intégrer les conclusions, la concertation sera... 1

Partenaires