Le point de vue de l’UTIP

Le point de vue de l’UTIP

02.05.2011

Au sein de nos officines, avant que la classique triade tremblement de repos/bradykinésie/rigidité musculaire ne soit évidente, notre attention peut être attirée par des manifestations parfois équivoques, rapportées par le patient et qui nécessitent qu’il consulte le médecin. N’oublions jamais que 10 à 20 % des cas de Parkinson ne sont pas diagnostiqués, notamment parce que la gêne fonctionnelle et le manque d’énergie du patient orientent à tort vers d’autres étiologies, notamment...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires