Génétique et cancer du sein - L’avantage des femmes qui ont eu des enfants

Génétique et cancer du seinL’avantage des femmes qui ont eu des enfants

11.04.2011

Des biologistes décryptent pourquoi les femmes qui ont eu des enfants et particulièrement quand elles étaient jeunes ont un risque réduit de cancer du sein comparativement à des nullipares : ce travail a été présenté au congrès de l’AACR en même temps que d’autres sujets que nous évoquons ci-dessous.

  • Prolifération et différenciation du tissu mammaire pendant la grossesse

DES CHERCHEURS ont identifié un motif d’expression de gènes dans le tissu mammaire de femmes ménopausées, qui est différent chez celles qui ont eu des enfants et celles qui n’en ont pas eu. Le résultat va aider à comprendre pourquoi la grossesse réduit le risque de cancer du sein et éventuellement pourrait permettre de trouver des stratégies médicamenteuses préventives qui conféreraient une protection similaire aux femmes qui n’ont pas eu d’enfants.

Ricardo Lopez de Cicco a présenté...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires