Un geste facile et bien toléré

Un geste facile et bien toléré

17.03.2011

Le soulagement constaté augmente durant le premier mois et se maintient ensuite au long cours lors d’applications répétées, sans phénomène d’échappement (suivi sur une durée de 52 semaines). Versatis s’applique directement sur la zone douloureuse à raison d’une à trois compresses maximum simultanément pendant 12 heures consécutives. Du fait de son application locale et du très faible passage systémique de la lidocaïne (3 %), les effets indésirables sont rares et majoritairement cutanés d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Dispensation à l'unité

À la Une Pourra-t-on échapper à la vente à l'unité ? Abonné

Dispenser les médicaments à l’unité : c’était une des propositions du candidat Macron pendant la campagne à l’élection présidentielle. Désormais installé à l’Élysée, il ne semble pas avoir enterré l’idée. Le sujet continue de diviser la profession qui cherche à trouver des alternatives. 5

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.