Avec des formes graves - Le botulisme est toujours là

Avec des formes gravesLe botulisme est toujours là

24.02.2011

Bien que rare, le botulisme est toujours présent en France, avec des formes inhabituelles et graves qui justifient le maintien de sa surveillance. C’est ce que montrent les chiffres 2007-2009, analysés cette semaine dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire »*.

  • Le botulisme alimentaire est le plus fréquent

LE BOTULISME est une maladie à déclaration obligatoire. Le diagnostic clinique d’un seul cas, même en l’absence de confirmation biologique, doit donner lieu à un signalement immédiat. De 2007 à 2009, 47 cas ont été recensés, correspondant à 24 foyers, 22 de botulisme confirmé et 2 avec seulement une suspicion clinique. Aucun patient n’est mort pendant cette période. Auparavant, les deux derniers décès remontaient à 1999. Et, en octobre 2010, on a déploré un autre décès, ainsi que 4 cas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires