Médecine au temps des Égyptiens - Des volontaires ont testé des prothèses d’orteil de 3 000 ans

Médecine au temps des ÉgyptiensDes volontaires ont testé des prothèses d’orteil de 3 000 ans

24.02.2011

Des prothèses datant de 600 à 950 ans avant J.-C., retrouvées dans la vallée du Nil, ont été testées chez deux volontaires amputés du gros orteil. Les résultats sont publiés dans « The Lancet ».

  • La prothèse conservée au musée du Caire

« NOS RÉSULTATS suggèrent que la science de la prothèse a émergé dans la vallée du Nil. » Jacqueline Finch, chercheuse au Centre biomédical d’égyptologie de l’université de Manchester, en est persuadée, l’étude des deux prothèses égyptiennes qu’elle vient d’effectuer permet de remonter aux prémisses de la fabrication des prothèses médicales.

Jusqu’ici, la jambe artificielle conservée au Musée de la science de Londres était considérée comme la plus ancienne prothèse fonctionnelle...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires