Les dysfonctions érectiles

Les dysfonctions érectiles

21.02.2011

Si près de 4 millions d’hommes présentent une dysfonction érectile en France, tous ne bénéficient pas d’un traitement efficace de cette pathologie car nombreux sont ceux qui hésitent à en parler au médecin. Pourtant, le recours aux médicaments devrait être facilité aujourd’hui par la médiatisation des questions relatives à la sexualité.

  • Les dysérections concernent près de la moitié des hommes entre 40 et 70 ans
  • Il est souvent utile que le médecin reçoive les deux partenaires du couple
Les mots du client

- « Le docteur m’a prescrit du Cialis, dois-je parler à mon amie de ce traitement ?

- À 59 ans, il est normal que mes raideurs se soient déplacées…

- La yohimbine ne semble guère efficace !

- Le médecin pourra vraiment m’aider dans ce domaine ?

- J’ai pris du Cialis mais j’ai eu des rougeurs persistantes du visage »

Quelques définitions

Définie comme l’« incapacité à obtenir ou maintenir une érection suffisante pour permettre une activité...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires