Les dysfonctions érectiles

Les dysfonctions érectiles

21.02.2011

Si près de 4 millions d’hommes présentent une dysfonction érectile en France, tous ne bénéficient pas d’un traitement efficace de cette pathologie car nombreux sont ceux qui hésitent à en parler au médecin. Pourtant, le recours aux médicaments devrait être facilité aujourd’hui par la médiatisation des questions relatives à la sexualité.

  • Les dysérections concernent près de la moitié des hommes entre 40 et 70 ans
  • Il est souvent utile que le médecin reçoive les deux partenaires du couple
Les mots du client

- « Le docteur m’a prescrit du Cialis, dois-je parler à mon amie de ce traitement ?

- À 59 ans, il est normal que mes raideurs se soient déplacées…

- La yohimbine ne semble guère efficace !

- Le médecin pourra vraiment m’aider dans ce domaine ?

- J’ai pris du Cialis mais j’ai eu des rougeurs persistantes du visage »

Quelques définitions

Définie comme l’« incapacité à obtenir ou maintenir une érection suffisante pour permettre une activité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires