Le point de vue de l’UTIP

Le point de vue de l’UTIP

21.02.2011

La dysfonction érectile est souvent associée à des comorbidités connues ; elle peut aussi les révéler. Il s’agit notamment du diabète, des maladies cardiovasculaires, des dyslipidémies, de la dépression et des troubles mictionnels du bas appareil urinaire.

Ainsi, la prévalence de la dysfonction érectile chez les diabétiques varie de 20 à 67,4 % selon les études ; la dysfonction érectile serait aussi un marqueur de la maladie endothéliale et sa prévalence augmente chez les patients...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn : « les pharmaciens sont partie prenante des CPTS »

À l’occasion de ses vœux à la presse, la ministre de la Santé a qualifié 2019 d’année « de débats et de nouvelles mesures ». À l’aune du grand débat national, dont le ministère compte intégrer les conclusions, la concertation sera... 1

Partenaires