Tumeurs neuroendocrines du pancréas - Deux nouvelles voies dans le traitement

Tumeurs neuroendocrines du pancréasDeux nouvelles voies dans le traitement

17.02.2011

Deux études publiées simultanément dans le « New England Journal of Medicine » montrent que deux nouvelles voies sont ouvertes dans le traitement des tumeurs neuro-endocrines du pancréas : le sunitinib, inhibiteur de tyrosine kinase, et l’évérolimus, inhibiteur de mTOR, qui améliorent notamment la survie sans maladie.

  • Un diagnostic souvent tardif

L’ÉTUDE PORTANT sur le sunitinib a été conduite par une équipe de l’hôpital Beaujon (Eric Raymond, Pascal Hammel, Philippe Ruszniewski), en collaboration avec d’autres équipes françaises (La Timone, Marseille ; université de Rennes ; Hospices civils de Lyon ; hôpital Saint-André, Bordeaux). L’autre travail, sur l’everolimus, a été conduit dans divers pays, dont la France, aux Hospices civis de Lyon. Notons d’ailleurs que la Lyonnaise Catherine Lombard-Bohas est signataire des deux études....

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires