Entorse de la cheville - Un nouvel emplâtre qui calme la douleur et réduit l’œdème

Entorse de la chevilleUn nouvel emplâtre qui calme la douleur et réduit l’œdème

10.02.2011

L’entorse est le premier motif de consultation en traumatologie et on dénombre près de 6 000 consultations par jour. L’entorse de la cheville est le cas le plus fréquent. Un nouveau traitement local médicamenteux permet de répondre au double objectif de la prise en charge : calmer la douleur et résorber l’œdème.

  • Réduire l’œdème pour faciliter la rééducation




cheville entorse douleur phlebologie

« CONNAÎTRE le mécanisme de l’entorse est primordial et le premier point majeur de l’examen clinique réside dans l’interrogatoire du patient, précise le Dr Jean-Marie Coudreuse (Hôpital Salvator, Marseille). Les questions posées visent à cibler les circonstances de survenue du traumatisme et à rechercher des signes de gravité : douleur syncopale, craquement audible, gonflement immédiat, ecchymose précoce, appui impossible… » L’examen clinique doit aussi évoquer les lésions associées ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires