Maladie de Parkinson - Le seul agoniste dopaminergique disponible en patch

Maladie de ParkinsonLe seul agoniste dopaminergique disponible en patch

27.01.2011

La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative, chronique, d’aggravation progressive. Si la lévodopa constitue le traitement de référence, la survenue de complications motrices au cours de son administration conduit à débuter le traitement par un autre type de médicament, et le nouvel agoniste dopaminergique, Neupro, constitue une alternative thérapeutique pour améliorer le vécu des patients.

  • Le nouveau dispositif transdermique est indiqué à tous les stades de la maladie

LA MALADIE de Parkinson touche près de 150 000 personnes en France et retentit fortement sur leur qualité de vie au plan physique, mental et social. Le traitement médical a pour objectif de corriger les trois grands types de symptômes : akinésie, rigidité et tremblement de repos. Il limite la gêne fonctionnelle, évite les complications et maintient le patient le plus longtemps possible dans sa vie socio-professionnelle. « La lévodopa est la pierre angulaire du traitement, son efficacité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Dispensation à l'unité

Dispensation à l'unité : une fausse bonne idée selon le président de Cyclamed

Le président de Cyclamed, Thierry Moreau Defarges, estime que la vente de médicaments à l'unité est une « fausse bonne solution ». Rappelant que la consommation de médicaments ne cesse de baisser en France depuis 10 ans alors... 9

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.