L’intérêt du « gamma-knife » - Radiochirurgie contre TOC

L’intérêt du « gamma-knife »Radiochirurgie contre TOC

13.01.2011

La radiochirurgie, une technique permettant une délivrance très ciblée de rayons dans une région cérébrale, a été essayée chez des patients souffrant de TOC (troubles obsessionnels compulsifs) très sévères. Les résultats sont encourageants. Une amélioration est obtenue chez ces cas qui ont épuisé les recours de la thérapeutique.

Que faire devant des patients qui souffrent de symptômes de TOC particulièrement invalidants, bien que de multiples traitements médicamenteux aient été essayés ? Par exemple, devant une patiente qui continue à passer des heures chaque jour à se laver, à tel point qu’elle n’est pas sortie de chez elle depuis un an ? C’est le sort des trois patients (deux femmes et un homme) que l’étude présente. Deux d’entre eux ont des scores à 39 sur 40 sur une échelle standard de cotation de la sévérité...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
nego

Négociations conventionnelles : la FSPF claque la porte

Coup de théâtre ce matin dès la première séance des négociations conventionnelles rouvertes à l’initiative de la CNAM mais à laquelle la FSPF refuse désormais de participer. Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats... 16

Partenaires