L’intérêt du « gamma-knife » - Radiochirurgie contre TOC

L’intérêt du « gamma-knife »Radiochirurgie contre TOC

13.01.2011

La radiochirurgie, une technique permettant une délivrance très ciblée de rayons dans une région cérébrale, a été essayée chez des patients souffrant de TOC (troubles obsessionnels compulsifs) très sévères. Les résultats sont encourageants. Une amélioration est obtenue chez ces cas qui ont épuisé les recours de la thérapeutique.

Que faire devant des patients qui souffrent de symptômes de TOC particulièrement invalidants, bien que de multiples traitements médicamenteux aient été essayés ? Par exemple, devant une patiente qui continue à passer des heures chaque jour à se laver, à tel point qu’elle n’est pas sortie de chez elle depuis un an ? C’est le sort des trois patients (deux femmes et un homme) que l’étude présente. Deux d’entre eux ont des scores à 39 sur 40 sur une échelle standard de cotation de la sévérité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires