Le patient type

Le patient type

13.01.2011

La goutte est surtout observée chez l’homme entre 30 et 50 ans et n’atteint la femme qu’après la ménopause.

Elle est causée par des dépôts tissulaires d’urate de sodium et sa traduction est essentiellement articulaire et/ou rénale.

La goutte est associée, bien que de façon inconstante, à une augmentation de l’uricémie (hyperuricémie). Cela étant, la majorité des hyperuricémiques ne fera pas de crise de goutte ; ce qui ne signifie pas que l’hyperuricémie asymptomatique ne...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires