Un amoureux du 7e Art - Jean Lamarche, une vie sur grand écran

Un amoureux du 7e ArtJean Lamarche, une vie sur grand écran

16.12.2010

De son enfance, Jean Lamarche se souvient des salles obscures de son quartier du XVIIIe arrondissement de Paris et du plaisir de découvrir de nouveaux films avec ses parents. Il en a gardé une passion intacte pour le septième art : cinémathèque personnelle, soirées grand écran entre amis, rédaction d’un blog… De rencontres en projections, il ne cesse d’aiguiser sa réflexion sur la vie et le cinéma.

  • Le cinéma peut être une thérapeutique

« QUAND J’ÉTAIS ENFANT, nous allions toutes les semaines au cinéma en famille, au Métropole et au Gaumont Palace, qui était le plus grand cinéma d’Europe en 1950. J’ai ainsi vu beaucoup de films d’adulte, ce qui a été très formateur. » Marqué par les têtes d’affiche de l’âge d’or du cinéma – Jean Gabin, Jean Marais, Danielle Darrieux, Edwige Feuillère – le garçonnet cultive la nostalgie du septième art lors d’un déménagement en banlieue, qui l’éloigne du grand écran : désormais, il...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires