Traumatismes mineurs des articulations - Premier diclofénac en spray dédié au conseil officinal

Traumatismes mineurs des articulationsPremier diclofénac en spray dédié au conseil officinal

06.12.2010

Les petits traumatismes de la vie quotidienne sont potentiellement source de douleur et de handicap transitoire. Dans 71 % des cas, ils justifient le recours au conseil officinal en vue d’un soulagement rapide et durable. Le pharmacien dispose maintenant d’un produit qui associe la praticité d’un spray à la molécule la plus utilisée sur le marché des anti-inflammatoires.

LE DICLOFÉNAC représente 73 % des ventes sur le marché des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) où la voie locale est largement majoritaire (78 % du marché) avec la présentation du gel en tube dosé à 1 % de diclofénac. Dans ce contexte, l’arrivée de la nouvelle présentation Tevalgiespray, qui possède une double exclusivité liée à sa forme galénique en solution pour pulvérisation cutanée, d’une part, et à sa concentration à 4 % de diclofénac, la plus forte sur le marché, d’autre part...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires