Pharmacie et politique - Bruno Belin, élu local et européen

Pharmacie et politiqueBruno Belin, élu local et européen

02.12.2010

Entré en politique à l’âge de 16 ans, adjoint au maire de Bois-d’Arcy à 19 ans, et aujourd’hui premier vice-président (UMP) du conseil général de la Vienne, Bruno Belin mène en parallèle ses deux vies d’élu local et de pharmacien, avec un même goût pour le travail de terrain et les actions concrètes.

  • Bruno Belin, pharmacien à Monts-sur-Guesnes (Vienne), maire et vice président du conseil général...

NÉ EN 1962 en région parisienne, Bruno Belin y commence sa carrière politique, puis effectue ses études de pharmacie, avant de travailler quelque temps dans un centre commercial des Yvelines. En 1991, il rachète presque par hasard une petite officine à Monts-sur-Guesnes, un chef-lieu de canton de la Vienne, au cœur du Poitou, et décide de se consacrer totalement à sa pharmacie et à sa famille. Mais un jour qu’il participe à l’inauguration d’une école primaire, il fait la connaissance de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires