Nouvelles données scientifiques sur les isoflavones de soja - Phyto Soya démontre son innocuité sur le sein et l’endomètre

Nouvelles données scientifiques sur les isoflavones de sojaPhyto Soya démontre son innocuité sur le sein et l’endomètre

15.11.2010

Les risques du soja et des isoflavones, considérés ces dernières années comme importants sur le sein et l’endomètre, sont aujourd’hui mieux objectivés par de nouvelles études qui permettent leur réhabilitation avec un ratio bénéfice/risque satisfaisant. Une étude clinique, récemment menée par les laboratoires Arkopharma avec Phyto Soya, vient renforcer les conclusions de ces méta analyses.

LE SOJA reste aujourd’hui l’une des plantes les plus étudiée par la communauté scientifique. Les propriétés des isoflavones qu’il contient sont largement reconnues sur les troubles de la ménopause et leur action représente une alternative naturelle aux traitements conventionnels pour le maintien d’une bonne qualité de vie. Durant ces dernières années, ces actifs ont été mis en cause et suspectés d’être à l’origine d’effets délétères potentiels pour le sein et l’endomètre. « Après une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires