Un empoisonneur démasqué grâce à la littérature du xixe siècle - Meurtre à l’aconit

Un empoisonneur démasqué grâce à la littérature du xixe siècleMeurtre à l’aconit

15.11.2010
  • Aconitum Ferox était utilisé par des empoisonneurs au XIXe siècle

EN JANVIER 2009, un couple de jeunes fiancés, âgés de 19 ans, se présente aux urgences pour un état de choc apparu deux heures après avoir mangé un plat au curry. Ils croient avoir été empoisonnés.

Tous deux présentent une faiblesse importante avec des sueurs, des paresthésies (périorales, puis des membres), une perte de la vision, des douleurs abdominales et des vomissements profus qui ne cèdent pas sous antiémétiques. Une heure après l’admission, l’homme est agité et tachycarde,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 2

Partenaires