Diabète de type 2 - La mise à disposition de Diamicron 60 mg

Diabète de type 2La mise à disposition de Diamicron 60 mg

08.11.2010

Doté d’une galénique innovante avec une libération modifiée sur 24 heures, Diamicron 60 mg est efficace en une seule prise par jour avec le même contrôle glycémique sur 24 heures et la même sécurité d’emploi que deux comprimés de Diamicron 30 mg. Cette nouvelle posologie de gliclazide répond au besoin médical mis en évidence dans l’étude ADVANCE dans laquelle 70 % des patients prenaient 120 mg de Diamicron par jour en utilisant une titration progressive.

COMME LE RAPPELLE le Pr Pierre-Jean Guillausseau (hôpital Lariboisière, Paris), un antidiabétique « idéal » doit répondre à un cahier des charges que l’on peut résumer ainsi :

– avoir fait la preuve de son efficacité en maintenant un équilibre glycémique sur 24 heures et à long terme,

– avoir un effet préventif sur les complications micro- et macrovaculaires, bénéfice démontré par des études de morbi-mortalité,

– avoir une bonne sécurité d’emploi,

– être simple à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires