61ES JOURNÉES PHARMACEUTIQUES INTERNATIONALES DE PARIS - Anorexigènes : peut-on rompre la spirale de l’échec ?

61ES JOURNÉES PHARMACEUTIQUES INTERNATIONALES DE PARISAnorexigènes : peut-on rompre la spirale de l’échec ?

21.10.2010

S’il est une classe thérapeutique qui semble marquée par une étrange fatalité, c’est bien celle des anorexigènes centraux à en juger par la répétition des échecs dont ils sont l’objet depuis des décennies. Notre confrère François Chast, qui préside cette année l’Académie de Pharmacie, a passé en revue l’histoire mouvementée de ces produits, en soulignant que l’aventure n’est sans doute pas terminée.

  • La classe thérapeutique des anorexigènes centraux semble marquée par une étrange fatalité

AINSI que l’a d’abord rappelé François Chast, l’histoire de cette classe, associée depuis 1945 à celle des amphétaminiques, a vraiment commencé en Suisse il y a une quarantaine d’années avec la survenue d’une « épidémie » d’hypertensions artérielles pulmonaires, une pathologie grave mais en principe rare. Il faudra plusieurs années avant qu’un lien ne soit fait avec la prise d’Aminorex, un anorexigène non commercialisé en France, ce qui aboutira au début des années soixante-dix à son...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires