L’oméprazole en traitement d’automédication - Un outil pédagogique dédié au conseil officinal

L’oméprazole en traitement d’automédicationUn outil pédagogique dédié au conseil officinal

20.09.2010

Lancé en juin 2010, Mopralpro est le premier et seul inhibiteur de la pompe à protons (IPP) formulé à base d’oméprazole disponible sans ordonnance en France. Pour accompagner les équipes officinales dans leur conseil et la bonne dispensation du médicament, Bayer Santé familiale leur propose un programme de soutien inédit.

  • Garantir la bonne délivrance





Alliance sante

GRÂCE à son principe actif (l’oméprazole), Mopralpro régule la production d’acide directement à la source, c’est-à-dire dans l’estomac, et il est indiqué dans le traitement à court terme des symptômes du reflux gastro-œsophagien (RGO). « Avec ce médicament, on est dans la situation idéale de ce que doit être une bonne indication en automédication, précise le Pr Philippe Ducrotté (CHU de Rouen) : le diagnostic est facile à poser y compris par le malade lui-même, le traitement est facile à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires