Troubles de la sexualité en couple - Les vraies raisons qui se cachent derrière les mauvaises excuses

Troubles de la sexualité en coupleLes vraies raisons qui se cachent derrière les mauvaises excuses

16.09.2010

Près d’un Français sur quatre a déjà prétexté une fausse excuse pour masquer un problème sexuel ou éviter d’avoir un rapport sexuel avec son ou sa partenaire. Pourquoi ces excuses ? Le problème reste difficile à aborder. Pour en parler plus librement, l’Institut Lilly organise la deuxième campagne nationale d’information sur le thème « Vivre son couple, la sexualité en parler tout simplement. »

  • Un problème difficile à aborder





Panne sexuelle sexualite lit

L’ÉTUDE Institut Lilly/IFOP montre que, dans près de 40 % des cas, les personnes ressentant un manque de désir dans leur couple (39 %) ou ayant rencontré des problèmes d’érection (38 %) ont déjà inventé des excuses pour ne pas faire l’amour avec leur partenaire. Les couples peuvent avoir recours à ce stratagème pour ne pas blesser le partenaire, mais ces alibis peuvent aussi servir à dissimuler un véritable problème sexuel. La honte, la difficulté de ne pas être toujours prêt et d’accord...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires