Quesions sur ordonnance - Monsieur Paul N., 35 ans

Quesions sur ordonnanceMonsieur Paul N., 35 ans

30.08.2010

 

Le contexte - Monsieur N. a mangé un bon plat de champignons, en l’occurrence des cèpes à la crème et à l’ail. Sorti de table bien repus, il a ressenti des douleurs gastriques assez rapidement, à type de contractures, sans autres signes inquiétants. Il a été victime en fin d’après-midi de diarrhées. Par précaution, il a consulté son médecin qui ne s’est pas particulièrement alarmé. Monsieur N. vient chercher les médicaments symptomatiques prescrits.

Smecta1 sachet matin et soir pendant trois jours.

Spasfon1 comprimé matin, midi et soir pendant trois jours.

Quels principes actifs ?

Le Smecta est une argile destinée ici à limiter l’incidence de la diarrhée.

Le Spasfon (phloroglucinol) est un antispasmodique destiné à réduire les douleurs digestives.

Y a-t-il des insuffisances et des interactions ?

Non, Monsieur N. est en bonne santé et ne prend aucun autre type de traitement.

Et les posologies ?

Elles...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires