Une gamme dermo-pédiatrique haute sécurité et haute tolérance - Des soins innovants pour chouchouter la peau des bébés

Une gamme dermo-pédiatrique haute sécurité et haute toléranceDes soins innovants pour chouchouter la peau des bébés

05.07.2010

Pour répondre aux attentes des mamans prêtes à toutes les précautions pour respecter la peau fragile de leur progéniture, le laboratoire Bioderma a développé une gamme complète de soins dédiés à la peau sensible des bébés et des enfants, et il a établi une charte de formulation stricte dont les maîtres mots sont sécurité, efficacité, tolérance et traçabilité.

LA CHARTE de formulation dermatologique est une véritable signature de sécurité et elle applique le principe de précaution le plus strict par rapport à la réglementation en vigueur. La formulation ne comporte aucun ingrédient qui pourrait être susceptible de nuire à la peau et à la santé des bébés. Ses quatre engagements clairs et précis sont apposés sur les conditionnements de chaque produit, et elle est représentée par un nouveau pictogramme facilement repérable. L’équilibre...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires