Une avancée thérapeutique sans précédent.

Une avancée thérapeutique sans précédent.

01.07.2010

Jusqu’à récemment, l’incidence du lymphome ne faisait que croître. Or, depuis les années 2000, le Pr Nicolas Mounier (Hôpital de l’Archet, Nice) fait observer un infléchissement de la courbe d’incidence des lymphomes : au lieu de monter, elle se stabilise. La mortalité aussi décroît et la survie augmente de 15 à 20 %. Un succès notamment attribuable à l’addition de l’anticorps monoclonal antiCD20, le rituximab (MabThera), aux chimiothérapies traditionnelles.

  • Le TEP-scan permet d’identifier des localisations non vues en imagerie conventionnelle

C’EST LA FIXATION de l’anticorps monoclonal au CD20 qui induit une apoptose de la cellule ciblée et le recrutement des cellules du système immunitaire (monocytes, cellules NK et neutrophiles) et des protéines du complément et conduit à l’effet cytotoxique. Son association au protocole CHOP (cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et prednisone) a bouleversé le traitement des lymphomes B diffus à grandes cellules et des lymphomes folliculaires. Désormais, l’association R-CHOP est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires