4e Journée nationale de l’UTIP - Infertilité : le B-A BA de la PMA

4e Journée nationale de l’UTIPInfertilité : le B-A BA de la PMA

17.06.2010

Pour sa 4e Journée nationale de formation, l’UTIP a choisi d’aborder l’infertilité. L’occasion de découvrir les causes, les thérapies existantes et leurs différents protocoles, ainsi que l’accompagnement des couples en traitement. Et d’aborder l’assistance médicale à la procréation sous ses aspects éthiques et législatifs.

  • La PMA n'est pas qu'une technique

« LA PROCRÉATION médicalement assistée a de beaux jours devant elle », déclare le Pr René Frydman, célèbre pour avoir fait partie de l’équipe médicale qui a permis la naissance, en 1982, du premier bébé-éprouvette. Si, dans les années 1970, les Françaises avaient leur premier enfant à l’âge de 24 ans, la moyenne s’établit désormais à 29 ans. La fertilité des femmes n’étant pas extensible, la période d’enfantement est de plus en plus comprise entre 30 et 40 ans. Mieux vaut donc ne pas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires