Des promesses dans l’angor chronique stable - Une seconde vie en perspective pour l’allopurinol

Des promesses dans l’angor chronique stableUne seconde vie en perspective pour l’allopurinol

14.06.2010

Selon une étude britannique, l’allopurinol à forte dose augmenterait significativement le délai d’apparition du sous-décalage de ST lors d’un test d’effort chez des patients angineux. Cet inhibiteur de la xanthine oxidase, bon marché et utilisé depuis plus de quarante ans dans la goutte, ferait aussi bien que certains anti-ischémiques dans l’angor chronique stable.

  • Sténose coronaire en scanner 3D

SI LES RHUMATOLOGUES ne recommandent plus en effet de traiter l’hyperuricémie, des cardiologues britanniques laissent espérer une seconde vie en cardiologie pour ce médicament prescrit dans la goutte depuis plus de quarante ans. L’équipe du Pr Allan Suthers, à l’université de Dundee, vient de montrer que la molécule administrée à forte dose, permettait d’améliorer significativement les performances des patients angineux. D’après les résultats obtenus à l’épreuve d’effort, elle serait même...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires