Les hommes aussi sont concernés - Un père sur dix connaît la dépression du post-partum

Les hommes aussi sont concernésUn père sur dix connaît la dépression du post-partum

25.05.2010

Méconnue, mais faisant l’objet d’études depuis quelque temps, la dépression du pré- ou du post-partum existe bien chez le père aussi. Elle touche même jusqu’à 10 % des futurs ou jeunes papas. Constat principal d’une métaanalyse.

  • Une pathologie de description récente

« ALORS QUE de nombreuses recherches sur la dépression maternelle montrent une incidence de 10 à 30 % ainsi que des conséquences négatives sur la famille et sur le développement de l’enfant, jusqu’à présent, la dépression prénatale et du post-partum du père n’avait que peu retenu l’attention des chercheurs et des cliniciens. » C’est en ces termes que James F. Paulson et Sharnail D. Bazemore (Norfolk, Virginie) introduisent leur étude parue dans le « JAMA ». Et dans laquelle ils concluent...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires