Vaccination entre un et douze mois - L’effet antalgique d’un biberon d’eau sucrée

Vaccination entre un et douze moisL’effet antalgique d’un biberon d’eau sucrée

25.05.2010

Un biberon d’eau sucrée donné au cours d’une séance de vaccination réduit, chez les bébés d’un à 12 mois, la fréquence et la durée des pleurs. L’action antalgique apparaît très tôt pour s’estomper en quelques minutes.

  • Une relation effet-dose

CE QUI ÉTAIT confirmé chez les bébés de moins d’un mois, vient de l’être, à un moindre degré, jusqu’à un an. Il s’agit du rôle analgésique, au cours de petits gestes médicaux, d’un biberon d’eau sucrée. Denise Harrison (Toronto, Canada) et coll. sont parvenus à cette conclusion après avoir « épluché » 695 études publiées sur ce sujet. Seules 14 d’entre elles ont été retenues en raison de leur qualité.

Le travail a été justifié par l’absence de données concordantes sur ce thème....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires