Une campagne sur les douleurs neuropathiques - Aider les pharmaciens à faire parler la douleur

Une campagne sur les douleurs neuropathiquesAider les pharmaciens à faire parler la douleur

17.05.2010

Les douleurs neuropathiques sont mal connues, sous-estimées et sous-traitées, la pathologie devient rapidement chronique et 6,9 % des Français en souffrent sans le savoir. Le diagnostic est difficile avec des erreurs par excès ou par défaut, et le parcours de soins du malade douloureux est souvent chaotique, déprimant voire insupportable. Pour l’améliorer, Pfizer lance une campagne grand public dans les cabinets médicaux et les officines.

  • NEURONE...

C’EST UN CONSTAT : de nombreux patients doivent consulter plus d’un médecin avant que leur douleur ne soit diagnostiquée et reconnue comme neuropathique. Pourquoi ? Parce qu’ils ne la décrivent pas comme une douleur. « Ils parlent plutôt de sensation de brûlure, d’une impression d’étau, de crocs, d’arrachement, et d’accès douloureux fulgurants (paroxystiques) à type de coups de poignard, de décharges électriques, associées à des sensations bizarres qu’ils éprouvent parfois pendant des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires